Programme > Prog détaillé

Colloque international et interdisciplinaire sur les violences sexuelles à l’Université :

Comprendre pour mieux prévenir

 11 Juin 2019 – Amphi B7

Responsable scientifique : Massil Benbouriche

 

Programme

[7h30 – 8h30]   Accueil des participants

[8h30 – 9h00]  Allocution d’ouverture par Sandrine Rousseau (MCF Économie, Univ. Lille - Vice-Présidente de l’Université Vie Etudiante et de Campus Egalité Femmes/Hommes, confirmée) et Massil Benbouriche (MCF Psychologie et Justice, Univ. Lille).

[9h00 – 9h45] Les violences sexuelles à l’Université : Les résultats de l’enquête VIRAGE par Amandine Lebugle (Chercheure, Institut National d’Études Démographiques).

Les violences sexuelles à l’Université : Les résultats de l’enquête VIRAGE
Amandine Lebugle, INED

Pour la première fois en France, une enquête de grande envergure a été réalisée auprès d’étudiants pour mesurer et caractériser les violences subies dans le cadre des études universitaires. En effet, l’enquête Virage – dont le volet principal a été réalisé par téléphone auprès de 27000 femmes et hommes en 2015 – a été répliqué auprès d’étudiants de 4 universités partenaires (Paris1, Paris7, Strasbourg et UBO) en 2015 et 2016. Au total, plus de 6 000 questionnaires d'étudiant.e.s ont été recueillis, permettant de mesurer l’ampleur des violences, leurs contours et leurs conséquences. L’objectif de cette communication est de présenter les principaux résultats de cette enquête.

 

Pause-café [09h45 à 10h15]

[10h15 – 11h00] Le rôle de l’alcool dans les violences sexuelles par Massil Benbouriche (MCF Psychologie et Justice, Univ Lille).

 Le rôle de l’alcool dans les violences sexuelles
Massil Benbouriche, Université de Lille

L’alcool serait impliqué dans approximativement 50% des situations de violences sexuelles. Toutefois, et malgré des résultats suggérant l’existence d’une relation causale, de faible taille mais significative, il est clair que l’alcool ne constitue pas une condition nécessaire, ni une condition suffisante, dans la survenue des violences sexuelles. À la lumière de la littérature internationale et de résultats issus de recherches expérimentales, cette intervention a pour but de mieux comprendre le rôle de l’alcool dans les violences sexuelles. Une attention toute particulière sera portée aux implications des résultats disponibles en matière de prévention, notamment primaire et secondaire, des violences sexuelles.

 

[11h00– 12h00] Des femmes auteures ? Des hommes victimes ? Les violences sexuelles au-delà des idées reçues par Geneviève Parent (Professeure de Psychoéducation et de Psychologie, Université du Québec en Outaouais, Canada – conférencière internationale).

Des femmes auteures ? Des hommes victimes ? Les violences sexuelles au-delà des idées reçues
Geneviève Parent, Université du Québec en Outaouais, Canada

Les violences sexuelles commises par des femmes constituent un phénomène loin d’être marginal. Au-delà des représentations des femmes comme ne pouvant pas commettre des violences sexuelles ou de l’absence de conséquence pour les victimes, cette intervention permettra de traiter d’un phénomène bien moins (re)connu. Plus exactement, après une présentation de la prévalence des violences sexuelles commises par les femmes, un intérêt particulier sera porté aux facteurs de risque et modèles explicatifs disponibles. La question des conséquences pour les victimes, en particulier lorsqu’il s’agit d’hommes victimes, permettra de discuter de la mise en place de stratégies de prévention et d’intervention, notamment à l’Université.

 

Repas libre [12h00 à 13h30]

[13h30 – 14h30] Preventing Sexual Aggression by Promoting Sexual Competency: An Online Intervention Program for College Students par Barbara Krahé (Professeure de Psychologie, Université de Potsdam, Allemagne – conférencière internationale).

Preventing Sexual Aggression by Promoting Sexual Competency: An Online Intervention Program for College Students
Barbara Krahé, University of Potsdam, Germany

Sexual aggression is a serious threat to college students’ psychological, physical, and sexual well-being. Several prevention programs aimed at increasing bystander intervention have been developed in recent years to reduce rates of sexual aggression perpetration and victimization, but they can only take effect once the risk of a sexual assault is imminent. Therefore, approaches are needed that reduce the likelihood that assaultive situations will arise in the first place. Our theory-based online intervention program is designed to promote sexual competency by changing risky sexual scripts and sexual behaviors as well as bolster sexual self-esteem and communication skills in sexual interactions. Initial findings on the evaluation of the program with two samples of college students in Germany will be reported.

 

[14h30 – 15h30] « Transit Safety Among College Students » : Analyser le harcèlement sexuel et les agressions sexuelles dans les transports en commun (Hugo D'Arbois de Jubainville, Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales.

 

"Transit Safety Among College Students" : analyser le harc`element sexuel et les agressions sexuelles dans les transports en commun
Hugo D’arbois De Jubainville (Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales)

Les transports en commun ont ete identi es comme un environnement propice a certaines formes de delinquance, notamment le harcelement sexuel et les agressions sexuelles.
Ce phenomene touche particulierement les jeunes femmes dans les grandes agglomerations. Neanmoins, les donnees existantes ne permettent pas necessairement une analyse detaillee des faits se deroulant dans ce contexte (faible taux de plainte, sous-estimation par les enquêtes de victimation classiques).
Face a ce constat, l'etude internationale " Transit Safety Among College Students " a pour objectifs d'analyser le harcelement sexuel et les agressions sexuelles dont les etudiantes sont victimes dans les transports en commun ; et d'evaluer leurs perceptions et leurs besoins en matiere de securite. Cette etude propose une approche par trajet entier (" whole journey
approach "), a n de determiner de quelles atteintes les etudiantes sont victimes, et a quelles
etapes de leur trajet. Coordonnee par l'Institut royal de technologie de Stockholm (KTH) et l'Universite de Californie a Los Angeles (UCLA), le volet francais de cette etude a ete mene par l'Observatoire national de la delinquance et des reponses penales (ONDRP) sur le campus de Sciences Po Paris en 2018, permettant d'obtenir un échantillon de 740 etudiant·e·s.
Les resultats suggerent que les femmes sont davantage victimes de harcelement sexuel et
d'agressions sexuelles que les hommes dans les transports en commun. Certains faits sont plus frequents dans le transport lui-m^eme, et d'autres lorsque les etudiantes attendent aux arrêts ou se rendent vers ou depuis les points de chute. Ces atteintes sont rarement signalées à la police ou aux operateurs. Les femmes considerent davantage le harcelement sexuel comme un probleme important dans les transports en commun, et la peur d'être harcelée apparaît comme un obstacle a leur mobilite.
Malgré des limites methodologiques, cette étude montre que l'approche par trajet entier permet d'analyser le harcelement sexuel et les agressions sexuelles dont les etudiantes sont victimes dans les transports en commun de maniere plus detaillee qu'avec les outils existants. Les resultats peuvent egalement ^etre utilises pour developper des mesures adequates et ameliorer la securite des etudiantes dans cet environnement.

 

Pause-café [15h15 à 15h45]

[15h45 – 17h00] Table ronde sur le travail des associations en matière de prévention des violences sexuelles et de l’accompagnement des victimes animée par Nathalie Coulon (MCF Psychologie, Univ. Lille, Xavier Mercier-Chauve (Directeur de la Maison de la Médiation, Univ. Lille, et Sylvie Cromer (MCF Sociologie, Univ. Lille).

[17h00 – 17h30] Allocution de clôture par Massil Benbouriche (MCF Psychologie et Justice, Univ. Lille).

 

Telecharger le programme au format pdf  

 

e
Personnes connectées : 1